Crayonné de Thomas no Shinzou

Le Coeur de Thomas ou un classique du shôjo manga par Moto Hagio, disponible en France chez Kazé Classics. Publié en 1974, ce shôjo est considéré comme un précurseur, le premier shônen aï.

Ce manga a pour cadre l’Allemagne du XIXème siècle. Il raconte la vie de pensionnaires bouleversée par la mort accidentelle d’un de leur camarade, Thomas Werner. Julusmole alias Juli, élève modèle et taciturne, reçoit une lettre, preuve que Thomas se serait suicidé à cause de lui. Oscar son voisin de chambre, mâture et désinvolte, s’inquiète pour Juli dans sa façon d’ignorer cet évènement. Juli rejette tout ce qui concerne Thomas. Arrive alors Eric, un nouvel élève ressemblant trait pour trait au défunt Thomas … Comment réagira le pensionnat et notamment Juli ?

Voici donc Julusmole Bayhan alias Juli, Oscar Reiser, Eric Fruehling et Thomas Werner, flottant tel un ange fantomatique.

2014-05-10_Thomas-no-Shinzou_web2

Il y a beaucoup de personnages que j’apprécie mais je dirais qu’ils sont les plus importants. J’allais partir sur un style Art Nouveau mais j’avais peur d’un résultat surfait.

Thomas no Shinzou n’est pas mon shôjo manga préféré mais a trouvé un certain écho chez moi : aussi troublant que Mort à Venise, une vision triste mais délivrante de la mort, la maitrise du récit entre suspens et fluidité. L’auteur parvient à parler de la mort, de l’amour exclusif, de la jalousie et de l’égoïsme, de ces jeunes adolescents emplis d’amour et de contradictions. Même moi qui ne suis pas particulièrement fan de shônen aï, je l’ai lu d’une traite et le conseillerais volontiers !

Moto Hagio est une déesse du manga <3

Un commentaire Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :