Crayonnés du Groupe de l’An 24 / 24年組

Connaissez-vous l’illustre Groupe de l’An 24 ? Le nijûyônen-gumi a été créé par des femmes mangaka pour la plupart nées en 1949 (ou 24 de l’ère Shôwa). Elles sont connues pour avoir révolutionné le genre shôjo manga, à une époque où ces manga étaient principalement dessinés par des hommes !

Une aquarelle de "11nin iru!" parMoto Hagio
Une aquarelle de « 11nin iru! » par Moto Hagio

Ce groupe est composé d’une dizaine d’auteurs, dont Riyoko Ikeda, Keiko Takemiya et Moto Hagio. Elles se sont démarquées de leurs homologues masculins par un traitement plus introspectif et philosophique de leurs œuvres, par le questionnement des genres et un traitement non manichéen de la condition féminine. Elles ont été aussi les pionnières du shônen aï. Ces auteurs sont devenus des références et leurs œuvres trouvent un echo autant chez les hommes que chez les femmes !

Malheureusement en France, seule Riyoko Ikeda est connue via Lady Oscar / Versailles no bara et Très cher frère / Onisama e, dont les animes ont été diffusés sur les chaines françaises dans les années 80/90. Et c’est bien dommage quand on voit la flopée de shôjo manga légers et pas très subtils sortant en France, dont l’héroïne subit l’assaut de beaux gosses et/ou des hormones 😮

Voici donc quelques crayonnés pour rendre hommage à mes œuvres préférées de ces trois auteurs !

Terra e / 地球へ…

Dans un futur lointain, les hommes ont rendu la Terre inhabitable et ont dû la fuir dans l’Espace. Pour ne pas commettre les mêmes erreurs, ils mettent en place le Contrôle Universel, un ensemble de protocoles appliqué par un super ordinateur.
Suite à un examen obligatoire pour tout adolescent, Jomy Marcus Shin échappe de justesse à un lavage de cerveau puis à son élimination ! Soldier Blue le sauvera in extremis et décidera de faire de lui son héritier, le leader des rebelles Mu. Ces êtres ont de puissants pouvoirs psychiques et les autorités les prennent pour cible. Lors de son exil, Jomy fera la connaissance de Physis, une Mu aveugle qui transmet à Soldier Blue et aux autres Mu sa vision idéalisée de la Terre, leur donnant un objectif et un avenir. Les autres humains ne cesseront de poursuivre les Mu, considérés comme des mutants indésirables ; nous suivrons aussi le périple du soldat modèle et émérite Keith Anyan, qui sera à la tête des humains dans leur chasse à l’homme contre les Mu.

J’ai dessiné Jomy Marcus Shin en Soldier Shin, Physis et Keith Anyan, les principaux protagonistes de ce shôjo manga SF, qui en compte tellement !

Jomy Marcus Shin, Physis et Keith AnyanMalheureusement je n’ai pas eu de place pour le bouillonnant Tony ni pour le charismatique Soldier Blue … Soldiaaaa Bluuuu T_T

Terra e est l’une des œuvres phares de Keiko Takemiya, il réunit de nombreux ingrédients d’actualités tels que la pollution et la destruction de la Terre par les hommes, la peur, la discrimination et la persécution, l’emprise croissante de l’informatique et de sa logique sur les hommes, … Dire que ce shôjo manga date de la fin des années 70 …
Le manga a été adapté en film animé par la Toei Animation en 1980 puis en série animée par Aniplex en 2007. Niveau récit, je préfère le manga à l’anime : certes il y a un peu de shônen ai dans le manga, mais l’anime en fait des tonnes – limite vous l’envoie à la figure – et dénature les propos du manga. Heureusement l’intrigue principale, la musique, les anison et le merveilleux chara design de Nobuteru Yûki concourent à faire de l’anime une belle réussite !

Un récit SF comme je les aime, avec tant de personnages aux aspirations différentes, du charisme, des éclats et des moments dramatiques à foison 😀

11nin iru! / 11人いる!/ Nous sommes 11 !

Ce shôjo manga futuriste nous projette dans un futur lointain où l’Homme est devenu une espèce vivante parmi tant d’autres. Tadatos Lane et Frol Frolbericheri – alias Tada et Flore – sont les participants d’un ultime concours d’entrée, organisé par l’Université Spatiale. Ils doivent survivre à dix et pendant un mois et demi dans un vaisseau fantôme ; or un onzième participant s’est glissé parmi eux, créant un climat de suspicion à bord d’un vaisseau cachant bien des secrets …

Tada et Flore

Voici un merveilleux manga que j’ai récemment découvert via l’Anthologie de Moto Hagio, édité chez Glénat. Il mélange savamment récit futuriste, humour, huis-clos, confusion des genres, … brossant le portrait d’humains comme d’extra-terrestres étonnants, exotiques mais crédibles. Le concept de Meniir – et la romance qui s’en suit – sont frappants de tolérance et de modernité !
La suite « Est et Ouest, un horizon lointain » fait office de saga politique, différente mais tout aussi prenante.
Et dire que ce sont les premiers manga SF de l’auteur dans les années 70 … je lui tire mille fois mon chapeau !

Lady Oscar / Versailles no bara / ベルサイユのばら

Le shôjo manga Versailles no bara de Riyoko Ikeda est un manga de référence datant de 1972, presque indémodable et universel ! En France, qui ne connait la plus célèbre travestie des dessins animés japonais ? Lady Oscar conte les aventures du personnage fictif Oscar François de Jarjayes, fille de militaire qui en devient un, et entre dans les services de la reine Marie-Antoinette en 1770. Nous parcourons avec elle l’Histoire de la France, de la fin du règne de Louis XV jusqu’à la Révolution Française, tout en suivant la vie d’Oscar tiraillée entre ses aspirations de femmes, de citoyennes, et ses devoirs de soldats, ses liens avec la Famille Royale.

Ahhhh c’est à cause de cet anime que je suis retombée dans la marmite DA japonais fin des années 90 !!! Même maintenant, réfléchir à un fanart m’a donné envie de faire un marathon anime + manga  :-/

Voici donc Oscar François de Jarjayes – la femme soldat au service de Marie-Antoinette – et André Grandier – l’ami d’enfance, confident, serviteur et espion de celle-ci.

2014-05_Groupe-An-24_VnB_web

Étrangement  je n’étais pas inspirée pour ce fanart … ou est-ce le fait que cette licence soit une telle référence, que je n’osais y toucher ?!
J’ai donc dessiné une scène imaginaire : Oscar décide de quitter Fersen et la Garde Royale, déprimée elle erre seule dans le domaine des Jarjayes. André la retrouve et la protège de la pluie, la sentant triste et seule, il tente de la réconforter à sa manière, marchant fidèlement à ses côtés.

La pose d’Oscar suffisait en soi mais je voulais absolument mettre André le bizut quelque part  😛  d’où un André débarquant de nulle-part, protégeant en quelque sorte Oscar de ses tourments.
Hum André n’est pas très ressemblant … hum hum sa pose est plus qu’improbable … je m’en excuse pour les fans  🙁

Et pour finir …

… les sketchs rapides que j’avais fait dans le train sur le chemin du retour, à l’origine des fanart et de ce billet ! Au début je comptais m’arrêter là car en ce moment je ne peux pas me permettre de faire le trio crayonné + encrage + colo. La volonté de crayonner a été la plus forte  😎
Je devrais utiliser plus souvent le stylo bille, j’avoue préférer cette version de Tada et Flore !

IMG_20140424_184000_web

3 commentaires Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :