Live report Vargrant Mélodies / Hitoshi Sakimoto

Le théâtre Adyar près de la Tour Eiffel (et des hordes de touristes)

Pour mon anniversaire fin septembre, mon joueur de mari m’avait offert des places du concert Vargrant Mélodies, qui s’est tenu le dimanche 13 octobre au théâtre Adyar. Ce fut donc un week-end très speed à faire l’aller-retour Nantes-Paris juste pour assister au premier concert d’Hitoshi Sakimoto !

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore (!), il a composé les bandes originales de Final Fantasy XII et Tactics, Valkyria Chronicles, Vargrant Story, et participé aux compositions des jeux de Vanillaware (GrimGrimoire, Odin Sphere, Muramasa, Dragon’s Crown), … et bien d’autres ! Ainsi que les animés RomeoXJuliet et Tower of Druaga. Comme je le connaissais surtout pour ses travaux avec Vanillaware, c’était l’occasion pour moi de découvrir d’autres compositions sans avoir à jouer à ces différents jeux.

Le concert avait un peu mal commencé : j’avais oublié mes CD d’Odin Sphere et RomeoXJuliet, les portes se sont ouvertes avec plus de 30mn de retard, les dédicaces se sont faites en speed, …

L'entrée du théâtre Adyar
L’entrée du théâtre Adyar

Heureusement des CD étaient en vente et nous avons pu nous procurer Valkyria Chronicles 2 pour le faire dédicacer – jeu avec FFXII que mon mari avait appréciés – et au moins serrer la main du grand compositeur !

N’ayant pas pu assister au concert de Michiru Ôshima, nous avons découvert la salle Adyar. Elle est certes petite mais permet une proximité et une ambiance intimiste que j’apprécie beaucoup. Nous avions pris des billets « normaux » et étions donc installés au rez-de-chaussée et assez proches de la scène – rien à voir avec un Music Bank à une vingtaine de mètres sur le côté !

Pour patienter avant le début du concert, nous avions droit au programme bien documenté ainsi qu’à la tracklist (moi qui craignait de devoir la refaire) :

tracklist_web

Ce concert a été interprété par les solistes du Sinfonia Pop Orchestra et la chanteuse Estelle Micheau. Les interprétations n’étaient pas parfaites et ça manquait un peu d’instrument à vent, cependant nous plongions sans aucun mal dans les compositions mélodieuses, légères ou nerveuses, mélancoliques du compositeur, un peu éloignées des morceaux d’actions type RPG.
Dommage qu’il y avait si peu de morceaux d’Odin Sphere et RomeoXJuliet – pardon pour ma maigre culture vidéo-ludique ; mon mari était comme un poisson dans l’eau avec les FF et Valkyria Chronicles.
Mentions spéciales pour les interprétations de l’orchestre sur Legaia2: Duel Saga (que j’ai découvert et adorées) et les envolées lyriques d’Estelle Micheau sur Colors of Life (si je ne me trompe pas). Et bien entendu pour le talentueux pianiste Ramon van Engelenhoven, un hollandais de 18 ans déjà reconnu sur la scène internationale, qui nous avait livré un jeu monstrueusement dense et énergique sur les thèmes de Vagrant Story … Je n’avais pas autant frissonné depuis un concert de Cyprien Katsaris quatre ans auparavant ! Ce qui est surprenant, c’est qu’il a lui-même fait les arrangements, je le soupçonne d’être un fan de ce jeu  😉

Nous avons eu droit à Stella Deus pour le encore, interprété par l’orchestre et la chanteuse. Pour finir tous les artistes, arrangeurs, l’interprète et Hitoshi Sakimoto sont montés sur scène, sous les applaudissements du public ! Dommage qu’il n’y a pas eu d’encore avec le pianiste hollandais  😛

Le concert s’est finalement terminé vers 18h au lieu de 17h, nous sommes repartis en trombe sur Nantes !

Pour conclure, nous avons adoré le concert et son ambiance, avions partagé un excellent après-midi en compagnie des fans, des artistes et du compositeur himself, dont c’était la première venue en France ! J’ose espérer qu’il revienne à Paris pour une tracklist et un orchestre plus conséquent  😎
Un grand merci à Wayô Records pour cet évènement !

Pour en savoir plus :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :