En vadrouille à la Japan Expo 2012 !

Cette année j’ai profitė de la Japan Expo en tant qu’exposante le jeudi et vendredi et en tant que visiteur le samedi, ce qui est avantageux pour bien connaître la convention et ne pas se perdre le samedi.

Cette année la convention s’est étalée sur le hall 5 et 6, le hall 5 étant réservé aux stands éditeurs, boutiques, espaces culturels, stands amateurs connus et espace créateur ; le hall 6 aux autres stands fanzines (plus de 300) et à l’espace jeux vidéos, Nintendo a l’honneur.

En tant que No-Xicienne les deux premiers jour : ventes, dédicaces, dégustation de Takoyaki, de Bubble Tea et de Yakisoba à la clé ! L’Okonomiyaki, ce n’est pas encore pour cette année ! Les organisateurs devraient un peu plus développer le plan gastronomique, proposer plus de plats typiques et de desserts délirants comme seuls savent faire les japonais. <3
Il y avait aussi une conférence sur le travail d’un dessinateur BD en France, les différentes contraintes techniques et financières, animée par TroyB du tout nouvel éditeur Amilova. Dommage que nous n’ayons pas pu poser plus de 4 ou 5 questions !

Vendredi soir, j’ai pu assister tant bien que mal au concert de FLOW, dont vous pouvez lire le live report ici.

En tant que visiteur otaku lambda le samedi : j’ai eu la bonne idée d’acheter mon billet la veille et d’arriver en tout début d’après-midi, évitant la longue queue à l’entrée (au moins 40mn à vue de nez). Comme d’habitude pas le temps de faire toutes les activités souhaitées, dédicaces, projection, etc … J’ai pu voir le premier épisode de Persona 4 (que je n’imaginais pas aussi fan service !) ainsi que le défilé de cosplayeuses en l’honneur de la dessinatrice Sakizo, spécialisée dans l’illustration Gothic Lolita et présente à la Japan Expo hall 6. J’ai pu aussi compléter mes achats et discuter un peu avec quelques fanzineux !

J’ai croisé par hasard les gagnantes de la sélection française du WCS 2013, Coralie et Orianne d’Alesio ! Enfin par hasard … Je les avais déjà croisées deux fois et j’avais tellement adoré leurs cosplays de Madam Red et de Ciel, que je les ai carrément suivies la troisième fois ! Je me suis découverte une tendance stalker à la vue de beaux cosplay  o_O

Beaucoup disent que la Japan Expo est un supermarché du manga à l’entrée payante. Pour moi c’est aussi et surtout l’occasion de faire mes emplettes fanzines, à défaut de pouvoir faire l’Harajuku ou une hypothétique Comic Live in Paris. J’ai appris une nouvelle mode dans le milieu du fanzinat : le troc de produits ! Très sympa et économique, à essayer si j’ai mon propre stand un jour … (mais ce n’est pas demain la veille  T_T)
Voici une bonne partie de mes achats :

De gauche à droite et de haut en bas :

Et bien d’autres :


Bon j’ai craqué chez Kazé pour avoir des goodies (sac, pochettes) de l’Arcane de l’Aube et du Chemin des Fleurs  :-/
Et je me suis pris Host Club en DVD, un classique des shôjo à tendance comique et harem, dont je ne trouvais plus certains tomes !
Plus louable, j’ai fait un tour chez Ki-Oon, pas pour leurs sacs énormes mais pour Bloody Cross et Blood Alone, des shônen de vampires et d’action qui nous changent des histoires d’amûûûr. J’ai eu droit à un pendentif Alphonse de Full Metal Alchemist sur le stand Square Enix.

Pour conclure, une Japan Expo mercantile comme à son habitude, bourrée de monde pour ne pas changer, avec vente de produits made in China et désertion des stands culturels, mais un incontournable pour tout otaku et fan de culture japonaise venant de toute l’Europe. Une Japan Expo sans réel renouvellement et surprise, mais l’otaku a et aime ses (bonnes vieilles) habitudes  9_9

Un commentaire Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.