Strobe Edge, une rafraichissante surprise

Dernier coup de coeur de ces derniers mois, Strobe Edge est devenu en un temps record un shôjo manga incontournable ! Ce qui n’est pas une mince affaire tant les titres sont nombreux !

Strobe Edge est l’un des derniers shôjo mangas de Sakisaka Io, prépublié de 2007 à 2010 dans le Bessatsu Margaret et publié en 10 volumes chez Margaret Comics. Il est disponible chez Kana depuis juillet 2011 et sort très régulièrement tous les deux mois !

Résumé d’un shôjo classique

Kinoshita Ninako est une lycéenne comme les autres, une héroïne shôjo typique : généreuse, ouverte, mignonne, bonne élève. Comme toutes les filles de sa classe de seconde (et du lycée !), elle est secrètement amoureuse de Ichinose Ren, un héros shôjo tout aussi typique : beau, réservé, ténébreux, bon élève. Au fur et à mesure, ils se rapprochent mais … Korenaga Daiki, l’ami d’enfance de Ninako, est amoureux d’elle et le montre à tous les élèves de sa classe ! Et Ichinose Ren a déjà une petite amie plus âgée que lui, tous les deux filant le parfait amour ! Les sentiments de Ninako sont-ils voués à l’échec ? C’est sans compter Korenaga Mayuka, Ando Takumi, Uehara Sayuri, Miyoshi Manabu, et bien d’autres, qui vont bouleverser et faire évoluer les sentiments de Ninako comme bouleverser ceux de Ren.

Ce manga contient moults triangles amoureux, mais surprend en mettant en valeur une situation apparemment sans issue : un amour à sens unique. Ninako est vaguement amoureuse de Ren, puis fait réellement sa connaissance et tombe sincèrement amoureuse de lui.  Elle étouffe, dévoile ses sentiments, puis les étouffe à nouveau. On ne compatit pas avec l’héroïne, on espère sincèrement que ses efforts porteront leurs fruits ! Droite dans ses bottes et honnête envers elle-même comme avec ses amis, on l’encourage et on s’identifie à une jeune fille sentimentalement intelligente et complètement déraisonnable ! C’est ce qui fait le charme de Strobe Edge : tout est classique mais dans un ordre, dans des points de vue, dans des partis pris sortants des sentiers battus !

De la sensibilité et de la finesse, que diable !

Ce qui est magnifique avec Strobe Edge, c’est qu’il surprend à chaque fois : de par son style d’apparence simple mais maitrisé, de par ses personnages classiques mais drôles et attendrissants, de par des thèmes maintes fois ressassés mais traités toute en délicatesse, la sensualité dernière mode du shôjo manga.

Le style de l’auteur fait un peu peur avec les yeux immenses de Ninako, mais en comparaison avec les autres personnages, on se rend compte que cela représente toute l’innocence et exprime la soif de vivre d’une très jeune lycéenne. Ren et Ando ressemble à des stars de la K-Pop mais on se surprend à se dire « quels beaux gosses » ! L’auteur s’amuse à installer des souffleries pour des « scènes de cheveux dans le vent » typiques, faisant souffler un vent de fraicheur shôjo-esque tout au long de la série ! Passés ces quelques détails, on se surprend à apprécier le style léger et éthéré, l’encrage rapide et efficace de l’auteur, avec de beaux effets de trames. On apprécie aussi les poses recherchées et le style vestimentaire des personnages, à la mode sans en faire de trop.

Les yeux flattés, nous poursuivons le manga d’un regard alerte. Les personnages de prime abord classiques sont très attachants : Ninako a beau être mignonne, innocente et pleine de bonne volonté, elle rit et fait la grimace, est extrêmement sensible aux sentiments de ses amis, exprime ses choix tout en sachant se taire. Cela a l’air terriblement cliché, mais l’auteur parvient à sublimer la sensibilité et l’empathie de Ninako sans la faire passer pour une héroïne désintéressée, pure et sans cervelle.
Ren est le beau gosse du lycée, il est si réservé et ténébreux qu’il attise encore plus la curiosité des filles. Il ne salue même pas ses fans et les ignore, s’attire la jalousie des garçons. Il se mure dans le silence et est finalement très seul, s’étant même brouillé avec son seul ami. Sa maturité en fait un personnage presque ennuyeux ! Et quoique parfait en apparence, il est terriblement complexé en réalité.

Tous les personnages sont comme eux, pleins de bonne volonté mais contraints et frustrés par leurs sentiments, car sans expériences et très maladroits. Un élément clé de la narration est leur questionnement constant, leur remise en cause perpétuelle : se laisser porter ou se maitriser ? Jalouser ou lâcher prise ? Exprimer ou se taire par égard ? Accepter ou se révolter ? Strobe Edge sublime le quotidien et transforme l’école, la gare, une sortie scolaire en véritable mélodrame sentimental ! Le passé sentimentalement fouillé de quelques personnages et l’évolution lente mais très naturelle des différentes histoires tiennent en haleine ! C’est ce qui fait la force de Strobe Edge : un kaléidoscope de personnages, de sentiments, de dilemmes que nous avons rencontrés dans la vie réelle et pas seulement à l’adolescence !

Dernier point et pas des moindres, qui relie expressivité des dessins et contrôle du récit, j’ai nommé la sensualité ! Un composant très important des shôjo mangas à succès de ces dernières années : Vampire Knight, Shinobi Life, Dengeki Daisy, Sawako, …  Finies les histoires prudes, occultant ce qui fait finalement partie d’une histoire d’amour solide : l’attirance, le besoin de voir et de sentir l’autre, d’être constamment proche et en présence de son/sa bien-aimée ! La lectrice devient compréhensive face aux changements voire à la faiblesse de tel ou tel protagoniste, les rebondissements de l’histoire en deviennent plus crédibles. Et on en redemande, tant que ça ne vire pas dans l’ecchi.

En conclusion

Sentimental sans être larmoyant, interrogatif tout en étant léger, mignon et sensuel à la fois, Strobe Edge ne révolutionne pas le genre shôjo mais est l’un des meilleurs de par sa qualité de réalisation et de narration. Laissez-vous porter par le vent de mélancolie et d’espoir de ce très beau shôjo ! Aller plus que 3 tomes et nous serons libérées  🙂

Quelques liens bonus :

Un commentaire Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :